La pierre

Publié le par Isarica

La pierre

La route s'ouvre devant elle, droite, libre, désencombrée de tout, radieuse de cette lumière dorée qui habille le paysage et dessine, sur le haut pont voiletté de grillage, quelques silhouettes d'ombre chinoise dont une, jeune, souple, la regarde soudain arriver avant d'exécuter la danse de l'envol de la pierre, celle qui, survolant la voilette du pont, va insérer, en résonance vibrante, sa marque gris-angoisse au milieu du pare-brise.

 

Alors tout un chaos minéral inonde son cœur, cailloux noirs gris

rocaillant le silence tonitruant de l'acier en mouvement.

 

Pourtant, seul l'effroi a étoilé son front…

 

Sans doute un peu de temps passera

avant que la Vie ne dépose sur ce chaos de désordre

le tapis de mousse tendre,

propice à dissoudre les arêtes vives de la violence.

 

 

Publié dans POÈTES…

Commenter cet article

Une autre Vie 22/02/2016 16:09

quelle musicalité !!

Bernard 22/02/2016 09:05

Beaucoup de poésie dans la relation de cette brève et violente rencontre.