Jansens (Catherine) : Dessins

Publié par L.H.

Jansens (Catherine) : Dessins
Jansens (Catherine) : Dessins

Passage

Je tente un passage
D’une vie dans la ville à une vie dans la Nature
D’une vie remplie à une vie dépouillée
D’une prison acceptée à la Liberté
D’une vie mesurée à l’illimité
Du carré au rond
Un passage de l’intime de l’objet à la Nature de l’intime
Du détaillé à l’indéfini
Du cerné à l’incontour
Du retenu au lâché
Un passage de l’éclairage à la lumière infinie
Je tente un passage en moi
D’une certitude à des interrogations
D’une réponse à tout à une question sur rien
D’une réalité à une Réalité
D’une vérité à une Vérité
Je tente un passage en la Vie

Catherine Jansens

Jansens (Catherine) : Dessins
Jansens (Catherine) : Dessins
Jansens (Catherine) : Dessins
Jansens (Catherine) : Dessins
Jansens (Catherine) : Dessins
Jansens (Catherine) : Dessins
Jansens (Catherine) : Dessins

Nature morte, mon œil !

Objet inanimé, mon œil encore !

Pour Catherine Jansens, peindre, c’est explorer.
C’est extirper de l’ombre des pans de terra incognita, des fragments de mémoire, des tessons d’une civilisation intime et universelle, les jalons d’une existence enfouie.
Ici les objets et les choses deviennent des météores, de ceux qui rôdent sur des orbites fantasques et dont le peintre saisit la vibration, l’échappée fulgurante.
Jamais objets et choses n’ont eu un tel désir de langage et de musique.
Regarder, ici, c’est écouter.
C’est tendre intensément l’oreille, c’est déchiffrer sur l’infinité des noirs quelques bribes d’un chuchotement, d’une mélodie de l’invisible.
Et écouter c’est regarder de l’autre côté, sur l’autre versant du monde, des objets et des choses, ce à quoi Catherine Jansens nous initie par sa science des gués, et des gris colorés.

Michel Gorsse

Jansens (Catherine) : Dessins
Jansens (Catherine) : Dessins
Jansens (Catherine) : Dessins

Publié dans Catherine Jansens