Un nouvel Eldorado

Publié le par L'Insipide

Un  nouvel  Eldorado

Un nouvel Eldorado

 

Perpignan-Méditerranée Métropole a-t-il découvert un nouvel Eldorado ? Assurément oui, si l’on en croit le communiqué d’autosatisfaction publié dans le dernier numéro du journal communautaire "Terra Nostra" (traduction française à la portée de tout un chacun) sous la plume du groupe « majorité de gestion page 34, dans la rubrique « Libre expression ». Tout en ce pays n’est qu’ordre et beauté, Luxe calme et volupté : le paysage, le climat estival, une sociabilité bien naturelle dans cet environnement une communauté de vie et de culture… et l’amitié qui se lit dans les regards qui se croisent. Finies donc les bagarres à la sortie des boîtes de nuit ou à l’occasion de fêtes votives ? Les policiers municipaux n’ont plus qu’à rengainer leurs matraques, ou plus s’ils sont équipés par la municipalité perpignanaise. Penchons-nous à la fenêtre pour écouter les vagues sonores de l’électrobeach, un néologisme bâtard à la sonorité douteuse. Fini la « petite délinquance », celle des vols à la roulotte (expression consacrée) ou des téléphones portables, de la grivèlerie tous azimuths et autres larcins qui emplissent la locale de notre quotidien. Allez en paix, comme disent les prêtres à la fin de l’office. Chers policiers de la Municipale, vous pouvez remballer vos matraques et vos taser…

Mais où sont passés ces rejets de la société qui à chaque feu rouge vous harcèlent de leurs mains tendues vers une hypothétique aumône. La douceur et le charme du pays les ont-ils absorbés, ont-ils disparu comme les étourneaux qui au terme d’un mois de déjections vendémiaires s’en retournent vers des pays plus cléments ?

Mais il est vrai que, quitte à s’armer de lunettes roses, mieux vaut voir en ce pays une nouvelle abbaye de Thélème ou quelque image de la société promise par quelque utopie socialisante.

Lisez "Terra Nostra" et puisez dans sa dernière page la recette de votre bonheur estival.

L’Insipide.

Illustration : Matisse "Luxe, Calme, Volupté"

Un  nouvel  Eldorado

Publié dans Parle à mon Q.I.

Commenter cet article

Un des bas cantons 30/06/2017 23:01

3 quatrains en complément ... :

N’écoutez pas, ne regardez pas celui, celle
Qui mendie dans la rue, car chez nous la misère
N’est pas de mise. Voyez plutôt la demoiselle,
Ou cet homme bien mis de sa personne, et fier.

Cueillez dès aujourd’hui les roses catalanes,
Sur les places dansez au rythme des sardanes.
Fête de l’agneau, fête de l’artichaut,
Fête du couscouille, du pissenlit, peu nous chaut.

Allez en paix, de cargolade en cargolade,
Mais de grâce laissez sur le côté, le laid,
Le vieux, le migrant ; Perpignan n’est pas Calais,
Buvez, chantez, à Vingrau c’est la Dionysiade !

Alceste B. 30/06/2017 16:42

Il est vrai qu'entre le "salon de la chasse", la "fête de l'artichaut" et autre concours de "lancer d'espadrilles", nous avons un large choix de divertissements… quant aux jeunes, de grandes manifestations culturelles telles que le "meeting of styles" , l' "electrobeach" leur permettront d'approfondir leur connaissance de la langue anglaise.