Sainte Fausse Route

Publié le par Michel Gorsse

Sainte Fausse Route

Samedi 27 février
Sainte Fausse Route


Les choses arrivent sans qu’on les attende. C’est une des grandes leçons de la vie. Ceux qui attendent désespérément quelque chose n’ont rien compris. Ils perdent leur temps. Ils font fausse route. Leur vie va être compliquée.
Car c’est bien compliqué de faire le poireau jour et nuit, mois après mois, années après années. On guette des signes encourageants. Mais Dieu que les signes sont versatiles et trompeurs. On ne sait jamais trop comment les interpréter. Ils paraissent favorables et peut-être qu’ils ne le sont pas. Peut-être même sont-ils accablants.
On se ronge de l’intérieur. On est tenté de jeter l’éponge. Vernis comme on est, on se dit qu’il suffit qu’on abandonne pour que les perches se tendent et on ne sera plus là pour les saisir. Cette idée nous est insupportable. Mère de nos cauchemars.
On ne lâchera rien. Le vent finira bien par tourner. Mais c’est une grande illusion que de croire que le vent tourne, surtout celui qui nous emporte.  

 

Commenter cet article

Alain S. 27/02/2016 15:28

Certains attendent "à la porte du garage", "le jour et la nuit", ou "là-haut sur la colline" ... "infinité de destins", mais de toute façon : "le vent l'emportera".

VV 27/02/2016 09:16

Une vraie route ça te déroute jamais...