Drôle de traversée

Publié le par Michel Gorsse

Drôle de traversée

Drôle de traversée

Je viens de vivre une étrange expérience. Une étrange quarantaine. Cela m’est tombé dessus comme la foudre, sans crier gare. C’était le 20 septembre dernier. Je me suis levé guilleret comme à l’ordinaire, enthousiaste et décidé. Armé d’un bon café je me suis assis à ma table de travail prêt à en découdre avec quelques mots choisis quand soudainement, (par quelle magie, quelle opération du Saint Esprit ?) je fus statufié.

Quarante jours durant je ne connus d’autre règne que le minéral. Je fus pierre, bloc de pierre. Sidéré, hiératique, de marbre. Mon verre de café : marbre dans ma main de marbre. Marbre mes neurones. Marbre mes pensées, ma libido, mes désirs. Marmoréens mes états d’âme. Jusqu’à ce matin, inexplicablement.

Mon café est froid.

 

Commenter cet article

Justin Bridoux 02/11/2015 10:45

Etre de marbre n'est pas un cas rare.