Cher Pierre Autin-Grenier

Publié le par Michel Gorsse

Cher Pierre Autin-Grenier

Cher Pierre Autin-Grenier

 
Je t’attends au bar-friterie. J’en suis à ma troisième vodka-agrumes. La vodka-agrumes comme tu le sais est un fameux triptyque. Un quartier d’orange dans un verre, une rondelle de citron dans un autre et un carré de pamplemousse dans le troisième. Le tout noyé de vodka et de glaçons. C’est mathématique, à la troisième vodka-agrumes tu as du chagrin.
 
Tu connais ça le chagrin. Le chagrin de l’enfance, celui qui te secoue le cœur de sanglots. Le chagrin des gueux, celui qui t’arrange le portrait au coin biseauté de la nuit. Le chagrin des solitaires, celui qui pourrait te rendre amer si tu ne l’exorcisais vaillamment avec des mots choisis et coûteux.
 
Un sacré triptyque le chagrin.

 

Illustration : Portrait d'Autin-Grenier. Photo X…

Commenter cet article

Un d'ici 19/11/2015 17:15

Oui, oui, et dans mon antre je lève mon verre et je prends ces mots choisis et coûteux, ... et je me reconnais, et mille fois merci.

the mec 19/11/2015 16:01

Bravo pour l'hommage à Autin-Grenier. Une sagesses modeste et réconfortante pour chacun...Dis-moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es...

moi 19/11/2015 10:22

exorciser avec des mots choisis et coûteux... une belle définition de la poésie et de la pratique d'écriture en général.

g.salgas 16/11/2015 14:28

Texte excellent. En avant sur le chemin de la "poétic attitude"