Spicilège automnal d'un âne de ce temps

Publié le par Jacques Queralt

Spicilège automnal d'un âne de ce temps

Spicilège automnal d'un âne de ce temps


1- Mais qui donc est cette personne qui vient de s'effondrer à vingt pas de nous ? Sans doute quelque porteuse de vérité qui a mal apprécié la distance à parcourir pour nous en faire bénéficier !
2- Le diable étant planqué dans les détails, j'ai pris une torche et une loupe et j'ai fouillé dans les vieilleries de mes placards. Je n'ai trouvé qu'une pièce de franc démodé.
3- Rester à côté d'un superlatif, c'est amoindrissant, et vouloir être un superlatif, c'est grotesque.
4- Cette pointe de snobisme que vous relevez et moquez ce n'est rien d'autre qu'une goutte d'armagnac dans une tasse de café, mais peut-être n'aimez vous ni le café, ni l'armagnac ?
5- Le juron c'est de l'art-street ou de l'art mondain ?
6- Le grésillement de certains souvenirs m'a conduit à ne plus me les passer en boucle.
7- Qui trop cherche à parader finit girouette, dans sa paroisse ou à la télé.
8- Dérapage (en partie contrôlé) : Tout feu tout flamme, tout flan, tout frime. Ainsi ainsi que certains hommes vivent ?

9- Une question demeurerait-elle longtemps une question si on l'amputait de son signe d'interrogation ?
10- Il se fit taper sur les doigts parce qu'il ne se contentait pas des trois légitimes points de suspension, et qu'il en réclamait deux de plus. Cinq... comme les cinq doigts de la main, venait-il de tonner?
11- Existe-t-il un début de dressage humain par la diffusion des bulletins météo ?
12- Le bonjour et le bonsoir n'ont pas la même sonorité mais on ne nous en parle jamais.
13- Si j'avais un mouton bleu je tarderai à le tondre. Cette couleur m'est trop chère.
14- Balancer des vannes sur les gens qui lisent est beaucoup moins blessant que balancer des tuiles sur les gens qui passent.
15- Le plagiaire, pourquoi ne pas en faire une bonne définition en disant que c'est celui qui tire de l'eau du puits de son voisin ?
16- J'ai beau lui chanter "à la claire fontaine m'en allant promener" ma voisine écologiste ne bronche pas.

17- L'impertinence, comme beaucoup d'autres choses, c'est l'absence de talent qui la fait incivile.
18- Si vous me dites qu'il n'y a pas un air de parenté entre Groucho Marx et Franck Zappa, je ne vous adresse plus la parole et ne vous offre plus de DVD.
19- Le solitaire prétendra peut-être le contraire mais l'excitation bienfaitrice d'une conversation lui fait défaut, d'où son point de côté lancinant.
20- Ne pas confondre (ça retenez-le, car vous le ne trouverez dans aucun grimoire !)  le boulimique et la boule à mimiques.
 

N'étant ni philosophe ni politique, je ne donne à mon époque que ce que je suis. Pour le reste, thèses et pensées, d'autres y pourvoient ou nous y fourvoient.
 
Jacques Queralt 

Publié dans Poinçonneur

Commenter cet article