Rapport d’autopsie

Publié le par Michel Gorsse

Rapport d’autopsie

Rapport d’autopsie
 
 
Notre homme est un cas d’école. La perle rare que tout médecin légiste rêve de disséquer un jour. Découvrir à chaque coup de scalpel une bizarrerie nouvelle est une aubaine inespérée. En général le macchabée n’est pas facétieux et quand on en rencontre un qui a de la fantaisie, c’est comme si on trouvait le graal en personne.
 
Un chat dans la gorge, un écureuil contre le cœur, un congre dans le foie, un condor qui passe sur l’estomac, un rucher dans le pancréas, une fourmilière dans l’intestin, un raton-laveur dans le colon. Des pitreries à n’en plus finir. Une féérie d’incongruités bien réjouissante et si rare dans ce métier.
 
Sous la boîte crânienne, une larme.

 

Illustration : Laurent Houssin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article