Le petit vélo

Publié le par Michel Gorsse

Le petit vélo

Le petit vélo

Il y a bien des façons de mourir, les formules nécrologiques en témoignent. Mort d’une brève maladie. Mort sous la routine. Mort écrasé par le train-train. Mort renversé par son petit vélo. Si la bactérie létale et le virus ravageur sont en tête des agents mortifères, le petit vélo, aussi incroyable et stupide que cela paraisse, les talonne de bien près.

Il en fait des dégâts. N’installez jamais un petit vélo dans votre appartement. Au début on le range dans un coin. On s’en sert quand ça nous va bien. On se dit que c’est bien pratique pour le tonus et on lui donne de plus en plus d’importance. Jusqu’au jour où il devient incontrôlable. Il vous monte à la tête, d’un coup, et vous n’avez plus que lui dans la vie.

Il aura tôt fait, alors, de vous emporter.

 

Illustration : Jacques Tati "Jour de fête"

 

Commenter cet article