Comme une eau vive…

Publié le par Isarica

Comme une eau vive…

 

Comme une eau vive…

 

Petite fille à l’horloge

Happée par le temps

Stupa stupéfiant/stupéfait

Arbre habité par le martèlement des sabots des minutes

 

Ombre portée sur le coquillage de l’oreille

Poudre de temps dans les fibres du bois

Jeu de lumière composant un visage

Traversé de secondes

 

Scansion des bras

Levier support du ciel de la mémoire vive

Le corps frémit de l’écho des vibrations ligneuses

Echappées des grains du temps éclatés de l’or du son

 

Vrilles sonores tricotant l’espace lumière

Corne de brume appelant à l’amour-duel

Résonance holographique en dérive

Soufflet d’inspir et d’expir déraisonnables

 

Corde vocale

Corps de vocales

Vocalises gestuelles

Souplesse fluide des sons spiralant ce corps

 

Saxophone fécond d’un présent aiguisé

Arabesques mutantes subjuguant l’espace

Appel à la prière d’amour de l’eau fertile

 

Khôl du regard outrageant le vide du son

Etirant le mystère au-delà du temps

Ondoiement de l’hésitation ralentie

Balancier obstiné des mains vives

 

Arithmétique des vagues du corps et des notes

Crochetant le non-silence sur les rails de bois

Accueillir l’audace de l’éclat de l’éternité

 

Ailes du désir fugace du mouvement offert

Croisée des chemins de rencontre des sens et de l’âme

Soupir d’infini

 

Publié dans POÈTES…

Commenter cet article