Si j'étais le bon Diable…

Publié le par Olivier Morin

Si j'étais le bon Diable…

Si j’étais le bon Diable, j’m’occuperais du bon Dieu
J’lui dirais passe à table, faut qu’on cause' tous les deux
Ça suffit tout' ces fables, approche un peu du feu
Si j’étais le bon Diable, j’aurais pas froid aux yeux

J’lui dirais que l’enfer, c’est pas mal en hiver
Et que le paradis, c’est sympa le sam'di
Que le jardin d’Eden, c’est comme Baden Baden
Et que croquer la pomme, c’est pas mal mon bonhomme !

Si j’étais le bon Diable, j’m’occup'rais du bon Dieu
On f’rait tourner les tables, on s’rait pas malheureux
On se mettrait minable au moins un jour sur deux
Si j’étais le bon Diable, il pass’rait aux aveux

J’lui dirais que la terre ça s’fait pas en six jours
J’lui dirais que la guerre ça s’est fait en six jours
J’lui dirais pour la guerre, à qui le prochain tour
J’lui dirais que la guerre, ça commence à bien faire

Si j’étais le bon Diable, j’m’occup'rais du bon Dieu
On réserv’rait un' table avec G. Depardieu
Il s’rait incontrôlable et irrévérencieux
Ce s’rait pas convenable, et vraiment audacieux

J’lui dirais que la mer, elle s’est pas retirée
C’est juste qu’en plein désert, on d’vient un peu givré
J’lui dirais que la mer, elle était très salée
Et qu’le fils de la mère, il a bien pu flotter

Si j’étais le bon Diable, j’m’occup'rais du bon Dieu
Il m’dirait l’incroyable, j’lui dirais l’officieux
Il parl’rait d’insondable, j’répondrais pernicieux
J’lui gliss’rais désirable, il dirait licencieux

Notre Diable qui êtes odieux
Demandez donc à vot’bon Dieu
Si celui qu’a ni père ni cieux,
Trouv’ra quand même un lit sans cieux

 

Illustration : Adam et Eve. Titien. (détail)

Commenter cet article